Quelles sont les tailles réglementaires des plaques d’immatriculation ?

Lorsque l’on fait l’acquisition d’un nouveau véhicule, il n’est plus nécessaire de changer la plaque d’immatriculation, le numéro restera le même. Pour autant, on se pose toujours cette question. Est-ce que la plaque est valide, homologuée ? Pour éviter toute déconvenue, discutons de la taille de nos plaques d’immatriculation. Elles varient selon le type de […]

taille des plaques d'immatriculation

Lorsque l’on fait l’acquisition d’un nouveau véhicule, il n’est plus nécessaire de changer la plaque d’immatriculation, le numéro restera le même. Pour autant, on se pose toujours cette question. Est-ce que la plaque est valide, homologuée ?

Pour éviter toute déconvenue, discutons de la taille de nos plaques d’immatriculation.

Elles varient selon le type de véhicule et l’espace disponible pour positionner la plaque minéralogique. Rappelons que les véhicules motorisés doivent tous être immatriculés, afin d’emprunter la voie publique. C’est pourquoi les tracteurs doivent eux-aussi avoir leur propre numéro d’immatriculation. 

Ayons à l’esprit que la taille de plaque standard, la plus répandue, est de 52 cm sur 11 cm. Cette dimension de plaque est obligatoire pour les véhicules légers (VL). Automobile pour particulier, fourgon et utilitaire rentrent par exemple dans cette catégorie. La condition est simplement d’avoir un poids total autorisé en charge (PTAC) ne dépassant pas les 3,5 tonnes. Vous trouverez l’indication au repère F2 de votre carte grise. 

Pour les 4×4, les espaces disponibles sont différents. Il faudra donc compter sur deux plaques aux dimensions différentes. 

Pour l’avant, un format classique 520 x 110 mm fera l’affaire.

Pour l’arrière, préférez une plaque d’immatriculation de 275 sur 200 mm pour rouler sereinement sur le territoire. Un SUV sera soumis aux mêmes normes.

Motos, scooters et autres deux roues devront rouler avec une plaque d’immatriculation de 210 sur 130 mm. Il en va de même pour les motos et scooters à trois roues, ainsi que pour les motos tractant un side-car. Dans ce cas, le side-car n’est pas immatriculé car il est rattaché au véhicule motorisé. Enfin, les quads suivent également la même réglementation. 

Seuls les cyclomoteurs immatriculés et mis en circulation avant le 1er juillet 2016 peuvent continuer de rouler avec une plaque d’immatriculation de 14 sur 12 cm. 

Revenons enfin à nos tracteurs, caravanes et autres camions. La dénomination du véhicule ainsi que son tonnage décideront de sa catégorie. Ce qui impliquera des plaques d’immatriculations de tailles différentes, notamment pour l’arrière.

Au dessus des 3,5 tonnes, les plaques arrières d’un camion doivent être de 275 sur 200 mm. Il en sera de même pour un camping-car.

L’immatriculation d’une caravane sera plus flexible, avec une tolérance sur les formats VL et 4×4.

Enfin, les tracteurs et autres engins agricoles auront besoin d’une plaque d’immatriculation arrière de 52 sur 11 cm.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *