Qu’est ce qu’un mandataire auto ?

On connaît plus souvent le mandataire immobilier. Et pourtant le mandataire automobile est une profession en croissance. De plus en plus sollicité par le grand public, le mandataire auto joue le rôle d’intermédiaire, et de tiers de confiance. Les raisons de passer par cet intermédiaire sont multiples, avec notamment des gains de temps et d’argent.  […]

On connaît plus souvent le mandataire immobilier. Et pourtant le mandataire automobile est une profession en croissance. De plus en plus sollicité par le grand public, le mandataire auto joue le rôle d’intermédiaire, et de tiers de confiance. Les raisons de passer par cet intermédiaire sont multiples, avec notamment des gains de temps et d’argent. 

Qui sont les mandataires de l’automobile ?

Dans la majorité des cas, le mandataire a une forte expertise et expérience du domaine d’activité. Dans le secteur automobile, un mandataire a souvent une carrière passée par la concession. Pour en connaître les ficelles et les espaces de négociation. 

Son réseau fait aussi partie de ses atouts majeurs. Et par rapport à un particulier, le réseau de distribution de véhicules, neufs comme d’occasion, permet d’accéder à des offres bien plus intéressantes. 

À quoi sert le mandataire auto ?

Plusieurs raisons peuvent nous pousser à faire appel aux services d’un mandataire automobile. On peut les résumer à déléguer complètement l’achat du véhicule. 

  • On gagne le temps de recherche de la voiture. Après avoir renseigné le type de véhicule recherché et signé le mandat, le mandataire est payé pour effectuer les recherches à notre place.
  • On gagne l’argent que peut négocier le mandataire auprès du réseau de distributeurs qu’il connaît, ou pas d’ailleurs. Il sait négocier et faire baisser le prix pour justifier de sa prestation. Que ce soit sur du neuf ou un véhicule d’occasion.  
  • On gagne en sécurité, puisqu’on paye aussi son expertise du métier automobile. Le mandat préalablement signé garantit au client final un accompagnement et un conseil. Il n’y a donc que d’infimes risques de se faire avoir, sur une occasion notamment.
  • On gagne en pratique. Le mandataire est en charge de valider la conformité du véhicule avant son achat. Ou au moins, sa mise en conformité avant livraison au client. Si la mise en conformité rentre dans l’enveloppe allouée bien sûr. Cela prend notamment en compte l’immatriculation du véhicule, ainsi que la pose ou le changement des plaques le cas échéant. 

Une fois le véhicule bien immatriculé, la dernière tâche du mandataire est l’acheminement de l’auto à bon port. Que ce soit en concession ou chez le client final, le petit plus est la liberté de choisir où récupérer la voiture. Ne reste plus qu’à mettre le contact, démarrer et passer la première ! Le mandataire aura pensé à faire le plein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *