Législation : Le Rétrofit officiellement légalisé en France

Législation : Le Rétrofit officiellement légalisé en France ! Nous vous avions déjà présenté le rétrofit et de ses applications. Le rétrofit est cet art et cette manière de redonner leur lustre d’antan à des véhicules, tout en les accordant aux problématiques actuelles. L’une des techniques de rétrofit parmi les plus connues reste l’électrisation. Le […]

rétrofit légalisé france

Législation : Le Rétrofit officiellement légalisé en France !

Nous vous avions déjà présenté le rétrofit et de ses applications. Le rétrofit est cet art et cette manière de redonner leur lustre d’antan à des véhicules, tout en les accordant aux problématiques actuelles. L’une des techniques de rétrofit parmi les plus connues reste l’électrisation. Le fait de remplacer le moteur à explosion par un moteur électrique. 

Dans les faits, qu’est ce qui change pour le rétrofit ?

L’assemblée nationale vient de valider un nouveau texte de loi, paru dans le journal officiel. Il garantit donc le droit à l’homologation pour les voitures rétrofitées et les autres types de véhicules qui seraient transformés. Avec ce texte, le rétrofit devient officiellement une discipline légale. Ce qui va grandement faciliter le passage d’ancien modèle à des consommation énergétiques plus modérées. Un changement de carburant visible sur le champ P.3 .  

Factuellement, ce qui change en premier lieu, c’est la facilité des démarches administratives. C’était un vrai parcours du combattant d’homologuer une véhicule rétrofit. Il fallait déjà présenter la modification à l’administration française. Mais la procédure de validation passait également par une homologation européenne. La France ne se considérant pas experte en la matière, cela nécessitait la validation par un état plus avancé, comme l’Allemagne. Qui rendait le process long et fastidieux.

La France va donc se doter de sa propre homologation Rétrofit ! Ne nous emballons pas trop vite, cela sera peut être tout aussi long malgré le texte. Mais c’est un très bon signal pour l’ensemble du secteur. Sans parler de la promesse pour l’environnement !  

Cela va permettre de diffuser le phénomène à de nombreux véhicules supplémentaires, et favoriser le passage à l’électrique.

Le rétrofit toujours interdit pour les hybrides et les véhicules de collection

L’autorisation et l’homologation du rétrofit sont intimement liées à l’âge de ce dernier. Pour les véhicules légers (M & B), impossible de rétrofiter sous les 5 ans après la mise en circulation. 3 ans suffisent pour les quads et autres véhicules catégorisés L. 

Les véhicules hybrides privés de rétrofit

Cela tombe sous le sens, mais les véhicules hybrides sont suffisamment récents pour ne pas avoir à être rétrofités. De plus, le passage de l’hybride au tout électrique n’est pas encore à l’ordre du jour, question de priorités. 

Tout comme les véhicules de collection

Pour respecter l’esprit des véhicules de collection, leur moteur doit rester intact. Passer du thermique à l’électrique serait une modification trop importante de la carte grise classique. L’esprit et la configuration d’origine étant trop modifiées, ce ne serait plus vraiment un véhicule de collection.

Ce sont en tout cas, les directives pour le moment. Pour ce qui concerne les plaques d’immatriculation, pas de changements à prévoir avec cette légalisation du rétrofit. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *