Remorque ou Coffre de toit, quelle est la meilleure façon de consommer moins ?

Les départs en vacances sont souvent l’occasion de partir un peu chargés. Et se pose la question, comment limiter ma consommation malgré le fait que je sois chargé ? Consommer moins est une réelle problématique aujourd’hui. Pour l’environnement d’abord, pour limiter nos émissions de CO². Mais également pour le portefeuille, pour réduire l’usure du moteur […]

consommer moins remorque ou coffre de toit

Les départs en vacances sont souvent l’occasion de partir un peu chargés. Et se pose la question, comment limiter ma consommation malgré le fait que je sois chargé ? Consommer moins est une réelle problématique aujourd’hui. Pour l’environnement d’abord, pour limiter nos émissions de CO². Mais également pour le portefeuille, pour réduire l’usure du moteur du véhicule, ainsi que sa consommation d’essence. 

Alors qui du coffre de toit ou de la remorque m’aide à moins consommer ? 

La Remorque

La remorque me permet de tracter plus de poids supplémentaire que le coffre de toit. Rappelons que celà doit rester dans la limite du PTAC du véhicule. Et que selon son poids, elle peut nécessiter un numéro d’immatriculation spécifique, et donc une plaque d’immatriculation remorque bien à elle. 

Mais puisque la capacité est plus grande, cela va demander plus d’efforts au moteur. 

Par contre, ce sera uniquement lié au poids. Le structure aérodynamique n’est pas altérée par une remorque, ce qui permet au véhicule de conserver les performances constructeur.

Le poids de la remorque sur un court trajet serait donc pénalisant. En effet, il restera un handicap car il demandera de la puissance au moteur. Sur un long trajet, une fois la vitesse de croisière atteinte, l’impact de la remorque sur la consommation ira en décroissant.

Le Coffre de toit

Le coffre de toit permet de charger beaucoup moins d’équipement. Comptez 75 kg maximum pour un coffre de toit standard. Gardons toutefois à l’esprit que les constructeurs de coffres de toit travaillent un maximum leurs lignes pour baisser leur résistance à l’air. Et donc permettre de consommer moins. 

Le coffre de toit a également pour intérêt de ne poser aucune question concernant la carte grise. Il n’a pas besoin de plaque d’immatriculation, ni de certificat d’assurance particulier (ces contrats ne protègent que le contenu du coffre, pas la couverture du conducteur). 

Enfin, le principal handicap du coffre de toit est sa résistance à l’air, et donc la perte d’aérodynamisme qu’il génère. Les trajets relativement courts seront donc à privilégier. Des heures d’autoroutes nuiraient aux performances écologiques du véhicule. 

Pour consommer moins, tout est question d’usage

Il n’y a donc pas de réelle solution miracle. Tout dépend de la route que vous comptez emprunter et de la vitesse à laquelle vous comptez rouler. Cela tombe sous le sens, mais la nature de ce que vous transportez aussi, aura pour conséquence de vous faire consommer moins, ou plus. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *