Paul Pogba pris pour défaut de plaque d’immatriculation par la police de Manchester

L’affaire remonte à un mois maintenant, et elle n’a pas ému la presse locale. Alors que les tabloïdes anglais ne se font que très rarement prier pour étaler les frasques des footballeurs professionnels. A croire donc que cette affaire ne susciterait pas assez d’intérêt. Avant de se déplacer à Londres pour y affronter les Spurs […]

défaut de plaque d'immatriculation

L’affaire remonte à un mois maintenant, et elle n’a pas ému la presse locale. Alors que les tabloïdes anglais ne se font que très rarement prier pour étaler les frasques des footballeurs professionnels. A croire donc que cette affaire ne susciterait pas assez d’intérêt. Avant de se déplacer à Londres pour y affronter les Spurs de Tottenham, la star française Paul Pogba avait été arrêtée par la police locale. 

Pour excès de vitesse ? Non. Pour outrage à agent ? Conduite en état d’ivresse ? Non, et non. 

Si ces motifs de contraventions sont relativement fréquents pour les stars du ballon rond, ce n’est pas le motif de l’arrestation de Paul Pogba. 

Défaut de plaque d’immatriculation, une infraction toute particulière

En effet, il y a plusieurs niveaux de risques dans le défaut de plaque d’immatriculation. On entend par défaut, l’absence de plaque minéralogique réglementaire. Mais l’expression “défaut” intègre aussi les plaques illisibles, tordues, ou mal inclinées. Et selon les observations et ressentis de force de l’ordre, les sanctions peuvent varier. Le critère principal reste la volonté de se soustraire à la loi. 

Exemple, une plaque volontairement pliée, de manière nette et précise, atteste d’une volonté de ne pas être flashé. Ce qui n’engendrera clairement pas la clémence au moment de la décision.

A l’opposé, une plaque enfoncée par un impact, ou salie par une boue fraîche, ne sera pas si durement sanctionnée.

Mais pour le coup, rien de tout cela n’est arrivé au Frenchy de Manchester. Il a justement été approché par la police parce que sa plaque ne suivait pas la loi britannique. Oublie ou méconnaissance des règles, Paul Pogba circulait avec ses plaques françaises. Or, en Angleterre, il est interdit de circuler plus de 6 mois avec des plaques étrangères. C’est pourquoi la police de Manchester a arrêté la Rolls Royce française aux abords de l’aéroport local. Avant, tout simplement, de le raccompagner chez lui. En attendant de recevoir ses nouvelles plaques, notre français a dû rendre les clés du véhicule à la police. 

Ce n’est pas la première fois qu’un footballeur se fait arrêter pour une histoire de plaque d’immatriculation. Mais c’est sûrement la première fois qu’il s’agit plus de l’oubli que de la fraude. Ce qui a sûrement facilité l’indulgence des policiers. 

Et si cette petite affaire est arrivée la veille d’un match entre cadors de la Premiere League, cela n’a pas empêché Paul Pogba de délivrer une belle prestation contre le rival londonien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *