Plaques US : Les AmĂ©ricains ne font vraiment rien comme les autres đŸ‡ș🇾

Que ce soit par les dimensions de leurs paquets de chips, leur amour inconditionnel pour leur patrie ou pour leurs plaques US, il est un constat indĂ©niable. Les amĂ©ricains aiment leurs singularitĂ©. Et en plus, ils la cultivent.  La dĂ©mesure des grands espaces est transposable dans l’excentricitĂ© et la singularitĂ© de leurs plaques d’immatriculation. Faits […]

Plaques US

Que ce soit par les dimensions de leurs paquets de chips, leur amour inconditionnel pour leur patrie ou pour leurs plaques US, il est un constat indĂ©niable. Les amĂ©ricains aiment leurs singularitĂ©. Et en plus, ils la cultivent. 

La dĂ©mesure des grands espaces est transposable dans l’excentricitĂ© et la singularitĂ© de leurs plaques d’immatriculation. Faits divers, vrais dĂ©bats ou initiatives administratives, voici un petit florilĂšge d’anecdotes sur les plaques d’immatriculations amĂ©ricaines.

BientĂŽt des plaques d’immatriculation pour les drones aĂ©riens amĂ©ricains 🛾đŸ‡ș🇾

La FAA (Federal Aviation Administration) espĂšre ainsi rĂ©guler le nombres de vols. Alors que les pilotes de drones doivent se dĂ©clarer Ă  l’administration, un Ă©norme delta subsiste. Le nombre de pilotes recensĂ©s est de 160 000, alors que 1,5 millions de drones sont rĂ©pertoriĂ©s. 

La proposition, qui semble plaire aux corps lĂ©gislatifs, est donc d’immatriculer tout Ă©quipement volant pesant plus de 250g. L’objectif est donc d’assurer une meilleure sĂ©curitĂ© du ciel amĂ©ricain, en reconnaissant mieux les pilotes illĂ©gaux. 

Vu de France, ce problĂšme paraĂźt anecdotique. Mais les drones sont bien plus dĂ©veloppĂ©s aux US. De nombreux commerces propose cette solution, pour de la livraison. Et les clients urbains en raffolent. 

La Floride veut des plaques US en soutien Ă  IsraĂ«l đŸ‡źđŸ‡±

L’Histoire amĂ©ricaine ne s’est pas construite en un jour, encore moins dans la paix et la sĂ©rĂ©nitĂ©. 

C’est peut ĂȘtre cette analogie qui explique un lien fort avec IsraĂ«l. DĂ©but septembre, le gouverneur du Sunshine State parfait donc un Ă©dit en ce sens. Il autorise chaque plaque Floride Ă  porter la mention “Florida Stands With Israel”. Comprenez la Floride se tient debout aux cĂŽtĂ©s d’IsraĂ«l. 

La diplomatie française, comme ses homologues européennes, adopte une position assez floue. Les américain, de leur cÎté, préfÚrent des positions tranchées. Ce qui permet donc à la Floride de proposer ce message sans équivoque sur leurs plaques minéralogiques.

Des Emojis autorisĂ©s sur les plaques d’immatriculation amĂ©ricaines ? 

Rebecca White l’a proposĂ©, et le sujet est en discussion dans le Vermont. Elle voit en ces Ă©mojis une façon de rajeunir l’image de son État. Une idĂ©e pas si bĂȘte. Le Vermont est plus connu pour sa culture familiale et son sirop d’érable. Et les Ă©mojis sont devenus part entiĂšre de la culture moderne.

Alors, plutĂŽt đŸ‡ș🇾, 🩑 ou 🍆 ?

Si cela vous intĂ©resse, nous pourrons Ă©tayer ces sujets dans d’autres billets

Vous aviez déjà pu lire sur notre blog les histoires de la Plaque Ontario, ainsi que celle de Joseph Tartaro et sa plaque Null.

Dßtes-nous en commentaire quelle anecdote vous aura le plus étonné !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *