Vitre ouverte ou climatisation, quelle conduite adopter pendant l’été ? ☀️

C’est la même rengaine tous les ans. Pour éviter de transformer sa voiture en four à roues, il faut faire un choix. Le choix entre vitre ouverte ou climatisation. Le choix de la solution naturelle ou la solution mécanique. Pour autant, ce choix n’est pas totalement anodin. C’est de bon ton, en 2021, de faire […]

Vitre ouverte ou climatisation quelle conduite adopter pour rafraîchir la voiture l'été

C’est la même rengaine tous les ans. Pour éviter de transformer sa voiture en four à roues, il faut faire un choix. Le choix entre vitre ouverte ou climatisation. Le choix de la solution naturelle ou la solution mécanique. Pour autant, ce choix n’est pas totalement anodin.

C’est de bon ton, en 2021, de faire attention à sa conduite. Notamment sur les points de la conduite écologique et économique. Problématiques pour les conducteurs évidemment, mais également pour les constructeurs. Qui n’hésitent d’ailleurs pas à tenter d’améliorer les statistiques par tous les moyens. Allant même jusqu’à tricher sur les résultats de ces tests.

Alors que les voitures sont aujourd’hui dessinées pour l’aérodynamisme, le conducteur a donc un rôle à jouer. 

Garder sa vitre baissée, c’est risquer une perte d’aérodynamisme plus ou moins importante selon la vitesse. D’autant que pour le confort, on aura tendance à ouvrir deux fenêtres. Deux perturbations du design aérodynamique. Ce qui implique donc de compenser cette perte, par un temps de trajet plus long. Ou bien par une vitesse plus élevée. Dans les deux cas, on consomme plus de carburant. 

L’autre solution est de faire jouer la climatisation pour rafraîchir mécaniquement l’habitacle. Selon la puissance de rafraîchissement, la consommation va osciller. Mais cela va puiser dans les ressources de la voiture. La clim représente par exemple une augmentation de la consommation d’essence de l’ordre de 6% sur autoroute. Ce n’est plus vraiment anecdotique.

Choisir entre vitre ouverte ou climatisation selon l’itinéraire

La vraie réponse à cette question réside dans la voie empruntée. Et donc, dans la vitesse adaptée. Car la résistance de l’air ou le vent sont des facteurs importants, qui jouent sur la consommation.

Vitre ouverte en ville

En ville, lorsque la vitesse est faible ou modérée, on peut préférer la vitre ouverte. La résistance de l’air est faible, et l’aérodynamisme n’apporte rien à la voiture. En ouvrant deux vitres, on crée un courant d’air qui suffit à rafraîchir rapidement la voiture. Alors qu’au contraire, la climatisation peut entraîner une surconsommation de 20% en ville.

Climatisation sur l’autoroute

Sur l’autoroute, les 6% de surconsommation resteraient inférieures à celle occasionnée par des vitres ouvertes. La perte d’aérodynamisme force le moteur à compenser, plus que de raison. Et plus la vitesse augmente, plus la clim devient intéressante.

Vous savez donc quoi faire pour rafraîchir votre véhicule, tout en restant raisonnable sur les plans éco et écolos. Et pour être paré pour l’été qui s’annonce, faîtes attention à ne pas vous laisser éblouir par le soleil en revenant de la plage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *