Rupture Ă  moto : quels dangers pour le moteur ?đź› 

C’est sympa, ça fait du bruit et parfois quelques flammes. Faire une rupture Ă  moto a de quoi impressionner la galerie, sous un tunnel notamment. Pour l’écho ! Tout comme cela peut intimider un conducteur trop vĂ©hĂ©ment, ou pas assez attentif Ă  son environnement.  Parfois, la rupture est mĂŞme utilisĂ©e pour se saluer entre motards. […]

rupture Ă  moto

C’est sympa, ça fait du bruit et parfois quelques flammes. Faire une rupture Ă  moto a de quoi impressionner la galerie, sous un tunnel notamment. Pour l’écho ! Tout comme cela peut intimider un conducteur trop vĂ©hĂ©ment, ou pas assez attentif Ă  son environnement. 

Parfois, la rupture est mĂŞme utilisĂ©e pour se saluer entre motards. MĂŞme si c’est bien moins utilisĂ© et bien moins discret que le signe de main classique. 

La rupture comme on l’entend, c’est justement le fait d’atteindre le rupteur. Ce petit niveau de sĂ©curitĂ© qui protège du sur rĂ©gime. 

Comment faire une rupture Ă  moto ? 

Tout conducteur Ă  deux roues se pose la question, pour ses premières bornes. Les plus jeunes tentent mĂŞme de savoir si l’on peut en faire en scooter ! C’est Ă©videmment impossible Ă  faire sur un moteur Ă  variateur. 

Pour rĂ©ussir une rupture, il faut pouvoir dĂ©connecter le cycle moteur du cycle de roue. Car ce dernier empeĉhe mĂ©caniquement d’atteindre le rupteur et le sur rĂ©gime. 

La technique est donc simple. Vous pouvez le faire en mouvement, au ralenti ou Ă  l’arrĂŞt. Pour ce faire, embrayer au maximum. Et mettre les gazs Ă  fond. Pendant quelques secondes seulement, idĂ©alement. Laisser ensuite le moteur descendre en rĂ©gime avant de desserrer l’embrayage. 

Si vous dĂ©brayez trop vite, la prise risque d’être trop violente. Au ralenti vous pourriez caler. En vitesse, le frein moteur vous ferait faire un bond en avant ! 

Au point mort, la question de l’embrayage et du débrayage ne se pose pas, puisque vous n’êtes pas en prise.

Quels risques pour le moteur ?

Tout est question d’usage et de frĂ©quence. En soi, le rupteur protège le moteur. Vous pouvez donc monter en haut rĂ©gime sans atteindre le maximum des capacitĂ©s moteur. Vous ĂŞtes dans le rouge, la moto hurle, et pourtant il lui reste une petite soupape de sĂ©curitĂ©. 

Pour autant, il est sage de ne pas en abuser. Pas trop en tout cas. Car le rupteur est aussi une pièce qui s’use. Et une fois usĂ©, il faut le changer pour ne pas mettre Ă  mal le moteur, de manière irrĂ©versible. 

Si vous tenez la rupture trop longtemps, vous prenez aussi le risque de serrer votre moteur. Qu’il soit neuf, ou qu’il Ă©quipe une moto ancienne avec son lot de kilomètres au compteur. 

Si c’est un exercice auquel vous souhaitez vous adonner, faites- le avec parcimonie. Et pensez bien à vérifier la lubrification du moteur, si vous ne voulez pas le perdre trop vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SOLDES 2022
soldes 2022