Bonus et malus écologique : Ce qui change en 2022 📊

On l’attend chaque début de janvier, depuis quelques années maintenant. Le changement de barème du bonus et du malus écologique. Et avec cette nouvelle mouture, on pourra continuer de dire que les automobilistes sont les proies préférées de l’État français.  D’abord, rappelons ce que sont le bonus et le malus écologique. Le bonus écologique est […]

Bonus et malus écologique 2022

On l’attend chaque début de janvier, depuis quelques années maintenant. Le changement de barème du bonus et du malus écologique. Et avec cette nouvelle mouture, on pourra continuer de dire que les automobilistes sont les proies préférées de l’État français. 

D’abord, rappelons ce que sont le bonus et le malus écologique.

Le bonus écologique est une aide apportée par l’État. Elle intervient dans le cadre de l’acquisition d’un véhicule neuf ou d’occasion. Mais il ne concerne pas tous les véhicules. Il concerne uniquement les véhicules ne dépassant pas un certain volume de CO² calculé par gramme au kilomètre.

Le malus écologique, c’est l’inverse, vous le sentez venir. Les conditions qui définissent le montant du malus sont les mêmes. Simplement, ce n’est pas de l’argent que l’on reçoit pour faciliter l’acquisition du véhicule. Il s’agit d’une somme d’argent supplémentaire dont l’acquéreur devra s’acquitter. Somme qui sera versée au moment de l’immatriculation du véhicule. 

Cette mesure, qui évolue chaque année, n’est pas toute neuve pour autant. Le bonus et le malus écologique existent depuis 2007 et le Grenelle de l’environnement. Il s’agissait d’ailleurs d’une mesure phare de cet évènement majeur.


Enfin, la mesure et l’intronisation du bonus/malus s’inscrivait dans une politique globale de baisse des émission de CO², ainsi que d’une transition énergétique vers de l’hybride ou de l’électrique.

Malus écologique : Un plafond à 40 000 euros !

Au niveau des paliers, le bonus connaît une très faible évolution. La fourchette s’étend de 1 000 à 6 000 euros, pour l’achat d’une voiture électrique neuve de moins de 45 000 euros en France Métropolitaine. 

Quant au malus écologique, les évolutions sont plus flagrantes, au grand dam des utilisateurs de la voie publique. 

Le premier point de friction est l’abaissement du seuil d’éligibilité au malus. Alors qu’il fallait émettre 133 g/km de CO², ce plafond est tombé à 128 grammes au 1er janvier 2022.

Quant au second sujet, il concerne évidemment les montants évoqués. Pour vous donner un ordre d’idées, voici quelques chiffres :

  • 50 € de malus écologique à 128 g/km de CO² émis
  • 170 € de malus à 133 g/km, soit 120 € de plus par rapport à 2021
  • 1 074 € à 151 g/km, soit 424 € de supplément par rapport à 2022.
  • 40 000 € à 224 g/km, soit 10 000 € de plus par rapport à 2021 

Toutefois, et cela reste positif, une famille d’au moins trois enfants à charge pourra demander une minoration de ce malus écologique. Sous certaines conditions évidemment. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *