Il vit dans son camping car, se le fait voler et le retrouve brûlé 😰

Vivre dans son camping car, c’est ce dont rêvent beaucoup de français. Et de voyageurs à travers le monde d’ailleurs. Alors que les plus jeunes choisissent l’agilité des vans, les familles choisissent plutôt les caravanes, et les camping cars séduisent parfois les aînés. Cliché ? Peut-être un peu. Mais toujours est-il que tous partagent une […]

camping car brûle

Vivre dans son camping car, c’est ce dont rêvent beaucoup de français. Et de voyageurs à travers le monde d’ailleurs. Alors que les plus jeunes choisissent l’agilité des vans, les familles choisissent plutôt les caravanes, et les camping cars séduisent parfois les aînés. Cliché ? Peut-être un peu. Mais toujours est-il que tous partagent une même passion pour la liberté.

Pour autant, notre girondin n’avait pas vraiment choisi de vivre dans son camping car. Et il ne partageait pas forcément ce goût pour la liberté et la vie de bohème. Christophe, chauffeur poids lourd de 52 ans vivait dans son camping car à cause de difficultés financières en début d’année 2020. En attendant de se refaire et de stabiliser sa situation, toute sa vie était stockée dans son véhicule. Un camping-car acquis l’été suivant pour 8 000 euros. Véhicule qu’il garait au gré de ses envies et de ses amis qui voulaient bien l’accueillir, et qu’il continue de rembourser aujourd’hui.

La nuit du délit, il dort chez une amie, et gare sa maison à roues dans cette résidence de Dradignan. Lorsque l’heure d’aller travailler sonne, le choc pour Christophe. La place de stationnement est vide. Son camping car, ses affaires, sa vie, se sont envolées. 

Dès qu’il reprend ses esprits, notre chauffeur partage la nouvelle sur les réseaux sociaux en espérant que ses relations puissent l’aider.

Le camping car retrouvé par les pompiers, non pas par la plaque d’immatriculation, mais grâce au numéro de série

Deux jours après, des pompiers de Charente Maritime, la région voisine, interviennent sur une incendie de véhicule qui semble volontaire. Un incendie de camping car, dans une forêt à 60 kilomètres du lieu du vol. Et vous le sentez venir, c’était ce même véhicule.

Christophe en entend parler et contacte les autorités locales. Des autorités qui lui confirment ce qu’il redoutait. Les plaques d’immatriculation du camping car avaient disparu, sûrement enlevées par les malfaiteurs. Mais les numéros de séries étaient encore lisibles, et prouvaient qu’il s’agissait du même véhicule. 

Comble du tragique, le propriétaire déjà dans uns situation délicate, a dû payer les frais de remorquage.

Christophe souhaite toutefois tirer une leçon de cette tragique mésaventure. Il invite tous les propriétaires, de véhicules, à se prémunir, à assurer correctement et à sécuriser leurs véhicules. Et de notre côté, nous lui souhaitons bien du courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soldes Hiver -15% v2