Quelle plaque d’immatriculation pour une remorque ?

Une remorque doit-elle avoir son propre numéro d’immatriculation ? Déménagement, départ en vacances, coup de main à un ami, … Les occasions d’utiliser une remorque ne manquent pas. Et pourtant, on ne la sort pas tous les jours. Alors, autant ne prendre aucun risque bête pour tracter sa remorque en toute sécurité, et en toute […]

Une remorque doit-elle avoir son propre numéro d’immatriculation ?

Déménagement, départ en vacances, coup de main à un ami, … Les occasions d’utiliser une remorque ne manquent pas. Et pourtant, on ne la sort pas tous les jours.

Alors, autant ne prendre aucun risque bête pour tracter sa remorque en toute sécurité, et en toute légalité. 

Il faut d’abord bien comprendre qu’il y a remorque et remorque ! On distingue donc les remorques inférieures à 500 kg de PTAC (poids total autorisé en charge), et celles qui dépassent la demie tonne. À noter que vous pouvez construire votre remorque maison, mais celle-ci sera toujours limitée à 500 kg.

Et puisque notre législation est toujours simple, le besoin ou non d’un permis spécifique est établi sur la base d’un PTAC de .. 750 kg ! 

Pas besoin de permis spécifique si la remorque chargée pèse moins de 750 kg, ou si la remorque chargée pèse plus lourd que le véhicule tractant vide, et que la somme des deux PTAC ne dépasse pas 3,5 tonnes. Dans ces situations, le permis B suffit. 

Si ces conditions ne sont pas respectées, il faudra se munir d’un autre permis. Dans le cas où les poids mentionnés sont dépassés, le permis E devient obligatoire pour rouler sur la voie publique.

Qu’en est-il de la carte grise et de l’immatriculation de la remorque ?

Pour l’immatriculation d’une remorque, on en revient à des calculs plus simples.

Sous les 500 kg de PTAC, la remorque n’est pas considérée comme élément immatriculable à part entière. Pas besoin de demander un carte grise. Pour autant, elle doit tout de même avoir une plaque. Et ce numéro de plaque devra être le même que celui du véhicule qui la tracte. D’où l’intérêt d’avoir un jeu de plaques supplémentaire au cas où ! Attention seulement à choisir la bonne taille de plaque !

Au delà de 500 kg, la remorque est immatriculable. Elle doit donc faire l’objet d’une demande de carte grise et donc avoir son propre numéro d’immatriculation. 

La dernière question à se poser pour rouler sereinement est celle de l’assurance. Sous les 500kg de PTAC, pas la peine de contracter une assurance dédiée. Pour autant, glisser un petit mot sur le sujet à son assureur est toujours de bon ton. Au delà, il faudra faire une déclaration en bonne et due forme, pour obtenir la mention spéciale sur le papillon.

Avec ça, on peut rouler serein !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *