Véhicules de collection, comment se porte le marché ?

Les voitures et autres véhicules de collection sont un centre d’intérêt à part entière pour bon nombre de français. Nous sommes d’ailleurs sûrement le peuple qui valorise le plus ces trésors du passé. Certains, par pure passion. D’autres, par connaissance des marchés, et du potentiel du marché des véhicules rétro. Toujours est-il que l’on dénombre […]

véhicules de collection

Les voitures et autres véhicules de collection sont un centre d’intérêt à part entière pour bon nombre de français. Nous sommes d’ailleurs sûrement le peuple qui valorise le plus ces trésors du passé. Certains, par pure passion. D’autres, par connaissance des marchés, et du potentiel du marché des véhicules rétro.

Toujours est-il que l’on dénombre bien 1 million de voitures de collection immatriculées en France. Dénichées à une vente aux enchères, chez un garagiste spécialisé, ou issue d’héritage, nous adorons ces modèles d’exceptions. 

Et si l’intérêt du grand public tend à se réduire au fil des ans, cela ne fait que renforcer le goût des passionnés. Et ce sont la côte des véhicules de collection et la valeur du marché global qui en profitent le plus. 

Véhicules de collection, 2 écoles bien distinctes

Distinctes sur le marché, et dans le coeur des amoureux de rétro. Les Classics ne peuvent donc pas être associées au YoungTimers. Bien que dans les deux cas, il s’agisse d’investissements rapidement rentables, avec des belles revalorisations annuelles à la clé. Ces modèles, devenus d’exception passés leur 30 ans de bons et loyaux services, restent également d’une rareté inestimable.

Dernier coup d’éclat : L’une des 6 Bugatti Royale au monde, a été estimée à 40 millions d’euros en juillet dernier. 

Les Classics, têtes d’affiches des voitures de collection

Si on les adule autant, c’est qu’elles restent encore très inaccessibles. Seules les plus belles fortunes peuvent y prétendre, contre de beaux chèques. Toutefois, si elles se revendent plus chères, cela signifie aussi que le montant imposable est plus important. Et l’Etat n’oublie pas de se servir dans ces transactions. Mais bon, quand on aime, on ne compte pas ?

Les YoungTimers, les étoiles montantes des véhicules d’exception

Moins renommées que leurs aînées Ferrari 308 GTB ou Mercedes 300 SL, les Youngtimers restent des véhicules de collection recherchés. Moins chères, les Renault 5 turbo 2 ou les BMW Série 3 E30 constituent un marché plus vivace. Les reventes se déclenchent généralement plus rapidement. Et si les plus values à la revente sont moins importantes en valeur, elles sont plus compétitives en pourcentage du prix d’achat. 

Vous reste donc à savoir si vous placez votre argent sur 8 ou 24 ans !

Mais aussi rentable cela soit-il, les véhicules de collection restent des investissements passion. Ils ne sont pas tant faits par appât du gain que par goût des belles choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *