Plaque d’immatriculation maison : Il dessine sa plaque et pense berner la police ! đź–Ť

Dessiner une plaque d’immatriculation maison et se la poser, en voilĂ  une idĂ©e. Une idĂ©e qui a dĂ» traverser de nombreux esprits, et s’arrĂŞter lĂ . Tout le monde s’arrĂŞterait lĂ . Mais non, pas cet amĂ©ricain de Millersburg au Kentucky. Si on sait que les amĂ©ricains sont crĂ©atifs en matière de plaque d’immatriculation, ils semblent redoubler […]

plaque d'immatriculation maison plaque US Kentucky Bourbon

Dessiner une plaque d’immatriculation maison et se la poser, en voilà une idée. Une idée qui a dû traverser de nombreux esprits, et s’arrêter là. Tout le monde s’arrêterait là. Mais non, pas cet américain de Millersburg au Kentucky.

Si on sait que les américains sont créatifs en matière de plaque d’immatriculation, ils semblent redoubler d’imagination pour nous surprendre !

Et notre pilote du jour ne s’est pas arrêté à falsifier sa plaque d’immatriculation Kentucky. Il s’avère qu’il n’avait pas non plus d’assurance ni de permis de conduire. Son permis avait justement été suspendu. La cause de la suspension n’est pas connue. Toutefois, et par pure fantaisie, nous pouvons nous laisser aller à faire quelques suppositions.

Dans son dessin, cet habitant du Kentucky a choisi la plaque d’un comté bien précis. Le comté du Bourbon. Un comté dont l’eau favorise la distillation, ce qui donne un goût si atypique au whisky. Les français et les européens utilisent d’ailleurs le raccourci Bourbon pour qualifier toutes les bouteilles de whisky provenant du nouveau continent.

Si son goût prononcé pour le comté du bourbon est indéniable, son contrôle d’alcoolémie s’est révélé négatif. Mais l’histoire ne dit pas s’il en était de même lorsqu’il a perdu son permis 🤗

Une plaque d’immatriculation maison facilement identifiée, malgré la diversité des plaques US

Les forces de l’ordre n’auront pas mis longtemps à comprendre l’entourloupe. Alors que les plaques sont faites de métal ou de plastique renforcé, celle-ci était simplement cartonnée. Elle ne réfléchissait donc pas à la lumière comme les autres. La police n’a donc pas eu à chercher longtemps pour trouver le défaut de cette plaque bricolée.

La question qui nous vient, c’est “mais comment a fait la police, pour voir que cette plaque Ă©tait fausse ?” Avec toutes les plaques diffĂ©rentes qui circulent aux États-Unis. Alors que la copie Ă©tait plutĂ´t bien rĂ©alisĂ©e. 

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’acheter une plaque aux US est bien diffĂ©rent de chez nous. En France, des entreprises privĂ©es comme MesPlaques.fr vendent des plaques minĂ©ralogiques. 

Aux États-Unis, les plaques sont fournies par les autorités. Elles ont donc accès aux fichiers des cartes grises et des permis. Ce qui rend bien plus compliquée l’obtention d’une plaque s’il nous manque des documents. Obligeant ainsi notre pauvre homme à dessiner une plaque maison.

En contrepartie, cette organisation permet d’Ă©viter le phĂ©nomène de la doublette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SOLDES 2022
soldes 2022