Voiture sans volant ni pédales, le projet fou de Tesla et Elon Musk pour 2023 ? 🔮

Qu’on l’adule ou qu’on le dĂ©teste, on ne peut nier la crĂ©ativitĂ© sans limite d’Elon Musk. Le PDG de Tesla donne Ă  son ambition dĂ©voilĂ©e de rĂ©volutionner l’industrie automobile, une toute nouvelle dimension. Il annonce vouloir lancer une voiture sans volant ni pĂ©dale dès l’orĂ©e 2023. Et dans la continuitĂ© de son projet CyberTruck ou […]

voiture sans volant Tesla 2023

Qu’on l’adule ou qu’on le dĂ©teste, on ne peut nier la crĂ©ativitĂ© sans limite d’Elon Musk. Le PDG de Tesla donne Ă  son ambition dĂ©voilĂ©e de rĂ©volutionner l’industrie automobile, une toute nouvelle dimension. Il annonce vouloir lancer une voiture sans volant ni pĂ©dale dès l’orĂ©e 2023. Et dans la continuitĂ© de son projet CyberTruck ou le modèle 3, le prix devrait ĂŞtre suffisamment attractif pour s’adresser Ă  un large public. Le prix cible Ă©tant de 25 000 dollars, soit 21 500 euros au cours actuel. 

Elon Musk a évoqué cette possibilité lors d’une conférence. Mais pas une conférence auprès d’influenceurs ni de sénateurs. On parle ici du meeting de rentrée pour les collaborateurs Tesla à Palo Alto. Donc plus concret qu’un effet d’annonce, c’est un plutôt un partage de vision que l’entrepreneur nous a donné.

Avec cette phrase qui rentrera peut-être dans l’histoire de l’automobile.

“Est-ce que nous voulons vraiment que cette voiture soit dotée d’un volant et de pédales ?

Aucun dĂ©tail sur le design n’est encore sorti. Et pour cause, on pourrait croire que les recherches sur la technologie aspirent toutes les forces vives. D’autant que Tesla a la rĂ©putation de dessiner des modèles contemporains voire futuristes. 

Mais chacun sera libre de croire que l’aspect visuel de ce vĂ©hicule se dessine dĂ©jĂ  dans l’esprit d’Elon Musk. 

Comment concilier une voiture sans volant avec la structure actuelle du marché ?

Actuelle ou dans .. un an et quelques seulement ! Et quand on sait le temps que prend l’automobile pour se transformer, c’est comme si on y Ă©tait dĂ©jĂ . 

Evidemment, le vĂ©hicule serait totalement autonome. CompliquĂ© de faire autrement quand on retire les pĂ©dales et le volant. Et si l’autopilote sĂ©duit de plus en plus sur le vieux continent, une grande partie de la population reste insensible Ă  cet argument. Une voiture sans volant ni pĂ©dale ne suscitera-t-elle pas plus de mĂ©fiance que d’entrain ? 

Par ailleurs, de nombreuses routes acceptent déjà aux USA la conduite autonome. Mais la législation française en la matière semble encore à des années lumières de ces questions. Comment alors rentabiliser toutes les dépenses en recherche et développement sur un marché national ? Si grand soit-il outre Atlantique !

Enfin, le prix évoqué pour cette voiture sans volant semble foncièrement attractif. Moitié moins cher qu’un modèle 3. Mais quel sera le niveau d’équipement ? Le niveau de finition ? Or les accessoires et options jouent un grand rôle dans l’expérience Tesla. D’autant que l’équipement français en bornes de recharge reste encore limité, par exemple.

Enfin, toujours est-il que cette annonce a piqué notre curiosité, et que l’on va suivre de près cette affaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soldes Hiver -15% v2