Plaque d’immatriculation rouge : que signifie-t-elle ?

Pourquoi certaines plaques d’immatriculation sont-elles rouges ? Vous les avez peut-être déjà vues, notamment sur l’autoroute. Des plaques qui équipent souvent des véhicules imposants, bien qu’elles ne leur soient pas du tout réservées.  Ces plaques d’immatriculation rouges indiquent qu’il s’agit de véhicules en transit, détenant une autorisation de circulation temporaire. Immatriculation de transit temporaire, c’est […]

Plaque immatriculation rouge

Pourquoi certaines plaques d’immatriculation sont-elles rouges ?

Vous les avez peut-être déjà vues, notamment sur l’autoroute. Des plaques qui équipent souvent des véhicules imposants, bien qu’elles ne leur soient pas du tout réservées. 

Ces plaques d’immatriculation rouges indiquent qu’il s’agit de véhicules en transit, détenant une autorisation de circulation temporaire. Immatriculation de transit temporaire, c’est aussi l’abréviation TT que l’on retrouve sur les certificats fournis par la sous préfecture. 

Ces véhicules sont destinés à l’export, et ne passeront que quelques temps en France. Ce qui restreint les chances de croiser ces plaques d’immatriculation en centre ville !

Si vous y faîtes attention, vous ne verrez pas de code régional sur la droite de ces plaques. En effet, vous retrouverez à la place quatre chiffres. Ils permettent de lire la fin de la période d’utilisation autorisée. Puisqu’il s’agit de véhicules de transit, la durée du certificat ne peut excéder l’année. Elle a également un minimum de 3 semaines consécutives. Mais les formalités d’obtention freinent naturellement les demandes pour de courts séjours. 

Quelles conditions pour avoir une plaque d’immatriculation rouge ?

Les plaques à fond rouge s’acquièrent en respectant quelques règles. En effet, les véhicules qui en sont équipées ne sont pas soumis à la TVA ni aux droits de douanes. Puisqu’ils ne rouleront pas en France de manière régulière ni systématique. Mais ça, il faut pouvoir le prouver pour obtenir le sésame. 

  • Avoir une résidence principale située en extérieur de l’UE, ou bien dans les DOM-TOM. Un habitant de la Guyane peut par exemple faire une demande d’immatriculation TT s’il vient visiter la métropole sur une moyenne ou courte durée. 
  • Avoir une activité non lucrative au sein d’un pays membre de l’Union Européenne, justifiant ainsi de sa visite en France métropolitaine. Les stagiaires ou les journalistes peuvent demande l’obtention de ces plaques. Leurs activités peuvent par exemple se conformer à ces règles. Un expatrié en vacance également.  
  • Exercer cette activité pendant un séjour de 6 mois maximum. Ces plaques d’immatriculation rouge régissent l’achat d’un véhicule neuf. Le véhicule en question est soumis à un contrat de reprise. Pour éviter toute tentative de fraude à la TVA. 
  • Avoir 21 ans minimum et détenir son permis depuis plus d’un an. 

Pour obtenir une plaque d’immatriculation rouge, il faut se faire remettre le document 846B par les services de douanes. Le remplir, et l’envoyer au constructeur automobile. 3 semaines après cela, en moyenne, vous pourrez rouler dans votre véhicule neuf !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *