Comment fonctionnent les plaques d’immatriculation en Ukraine ?

Les plaques d’immatriculation en Ukraine sont conçues pour se conformer aux normes européennes, tout en intégrant des éléments spécifiques à l’identité et l’organisation administrative du pays. Format et composition des plaques en Ukraine Les plaques d’immatriculation ukrainiennes adoptent un format standard européen. Elles sont composées de plusieurs éléments distincts. Les plaques ukrainiennes utilisent des lettres […]

Les plaques d’immatriculation en Ukraine sont conçues pour se conformer aux normes européennes, tout en intégrant des éléments spécifiques à l’identité et l’organisation administrative du pays.

Format et composition des plaques en Ukraine

Les plaques d’immatriculation ukrainiennes adoptent un format standard européen. Elles sont composées de plusieurs éléments distincts.

  • Bandeau à gauche : sur le côté gauche de la plaque, l’on retrouve un bandeau bleu foncé affichant les couleurs du drapeau ukrainien (bleu et jaune), qui remplace l’eurobande traditionnelle. Ce bandeau inclut également les lettres “UA” pour Ukraine.
  • Séquence alphanumérique : la plaque présente une combinaison de huit caractères alphanumériques. Elle commence par deux lettres, suivies de quatre chiffres, suivies de deux lettres (exemple : AB 1234 CA). Cette combinaison est imprimée en noir sur un fond blanc.
  • Identification régionale : les deux lettres initiales indiquent la région d’immatriculation du véhicule et permettent une identification rapide de son origine. Les deux dernières lettres représentent quant à elles un suffixe administratif. Chaque région ukrainienne possède son propre code de deux lettres.

Les plaques ukrainiennes utilisent des lettres communes aux alphabets latins et cyrilliques dans l’objectif de faciliter la reconnaissance internationale tout en préservant des éléments locaux.

Les plaques spéciales en Ukraine

L’Ukraine émet également des plaques spéciales pour certaines catégories de véhicules :

  • Plaques temporaires : destinées aux véhicules importés temporairement ou en cours de dédouanement. Elles portent un chiffre indiquant leur durée de validité (1, 2 ou 3 mois).
  • Plaques diplomatiques : réservées aux véhicules diplomatiques, ces plaques se distinguent par un bandeau bleu foncé avec les lettres CD et une série de chiffres unique.

Même si elles disposent de caractéristiques qui leur sont propres, les plaques d’immatriculation ukrainiennes respectent les normes européennes en termes de taille, de couleur et de format. Tout cela dans le but d’assurer une uniformité au sein de l’Europe sans pour autant tirer un trait sur les éléments distinctifs nationaux.

Comment lire une plaque d’immatriculation ukrainienne ?

La compréhension des plaques d’immatriculation en Ukraine permet d’identifier rapidement l’origine et certaines spécificités du véhicule.

L’identifiant régional

Les plaques ukrainiennes commencent par deux lettres qui correspondent à l’oblast (province) ou à la ville d’immatriculation. Par exemple : KA pour Kiev (ville), KH pour l’Oblast de Donetsk ou HE pour l’Oblast de Mykolaïv. Ces codes permettent d’identifier la région d’origine du véhicule, là où il a été immatriculé.

La séquence numérique

Après les lettres régionales, suivent quatre chiffres attribués de manière séquentielle et arbitraire. Ces chiffres n’ont pas de signification particulière autre que de distinguer chaque véhicule individuellement. Ils sont choisis au hasard lors de l’immatriculation et ne portent pas d’information spécifique sur le véhicule ou son propriétaire.

Le suffixe administratif

Les deux dernières lettres désignent la région administrative du véhicule. C’est ce que l’on appelle un “suffixe administratif”. Ces lettres, tout comme les chiffres, sont attribuées de manière aléatoire et servent à augmenter le nombre de combinaisons possibles pour l’immatriculation des véhicules. Elles ne fournissent pas d’information particulière.

Comment immatriculer un véhicule en Ukraine ?

L’immatriculation d’un véhicule en Ukraine implique une série d’étapes et de documents nécessaires pour s’assurer que le véhicule est enregistré conformément aux lois et règlements locaux. Voici un aperçu du procédé d’immatriculation.

  1. Souscription d’une assurance. La première étape pour immatriculer un véhicule en Ukraine consiste à souscrire une assurance. En Ukraine, l’assurance automobile est obligatoire et doit être obtenue avant de procéder à l’immatriculation du véhicule.
  2. Contrôle Technique. Les véhicules doivent passer un contrôle technique pour s’assurer qu’ils respectent les normes de sécurité et environnementales. Ce contrôle est particulièrement important pour les véhicules d’occasion.
  3. Documents requis. Plusieurs documents sont nécessaires pour l’immatriculation : le passeport du propriétaire ou un document d’identité équivalent, le certificat de propriété du véhicule (titre de propriété ou facture d’achat), le certificat d’assurance valide et le rapport de contrôle technique.
  4. Visite au Bureau d’Immatriculation. Une fois tous les documents rassemblés, le propriétaire doit se rendre au bureau d’immatriculation local. En Ukraine, ces bureaux sont appelés “Centre de service des véhicules” (Центр обслуговування транспортних засобів).
  5. Paiement des frais d’immatriculation. Le montant varie en fonction du type de véhicule et de la région.
  6. Attribution de la plaque d’immatriculation. Après vérification des documents et paiement des frais, une plaque d’immatriculation est attribuée au véhicule. Le système de plaques en Ukraine permet d’identifier l’oblast d’origine du véhicule.

Comment immatriculer un véhicule ukrainien en France ?

L’importation et l’immatriculation d’un véhicule acheté en Ukraine vers la France nécessitent le respect de plusieurs étapes clés.

  1. Obtenir le Certificat de Conformité Européen (COC). Le COC atteste que le véhicule respecte les normes européennes. Vous pouvez le demander auprès du mandataire automobile ou du concessionnaire qui vous a vendu le véhicule. Si le COC n’est pas disponible, une demande peut être faite en ligne auprès d’organismes spécialisés.
  2. Demander le quitus fiscal : la deuxième étape consiste à obtenir un quitus fiscal auprès du Centre des Impôts en France. Ce document prouve que la TVA française a bien été réglée pour le véhicule. Vous devrez fournir : une pièce d’identité, un justificatif de domicile de moins de 6 mois, la facture d’achat du véhicule et la carte grise ukrainienne du véhicule.
  3. Immatriculation provisoire en France Si vous avez besoin d’utiliser le véhicule immédiatement, vous pouvez demander un certificat d’immatriculation provisoire WW, valable en Europe pendant 4 mois. Pour l’obtenir, vous devez fournir une pièce d’identité, un justificatif de domicile, la facture d’achat, la carte grise ukrainienne et le Quitus fiscal.
  4. Contrôle technique pour les véhicules de plus de 4 Ans. Si le véhicule a plus de 4 ans et que son dernier contrôle technique date de plus de 6 mois, il doit passer un contrôle technique en France.
  5. Immatriculation française définitive. Pour l’immatriculation définitive, la demande peut être faite en ligne via le site de l’ANTS ou par un professionnel habilité.

Vous disposez d’un délai d’un mois après l’achat pour obtenir la carte grise française.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *