Quelle assurance quand on prête sa voiture ?

Quelle assurance quand on prête sa voiture ? Qui ne s’est jamais posé cette question ? Avant un long voyage durant lequel plusieurs conducteurs devront se relayer ? Quand le premier enfant décroche son permis, mais avant qu’il ait sa première voiture ? Pour dépanner un ami ? Ou encore quand on vit en couple […]

assurance prêt voiture

Quelle assurance quand on prête sa voiture ?

Qui ne s’est jamais posé cette question ? Avant un long voyage durant lequel plusieurs conducteurs devront se relayer ? Quand le premier enfant décroche son permis, mais avant qu’il ait sa première voiture ? Pour dépanner un ami ? Ou encore quand on vit en couple et que l’on alterne entre la berline et la citadine ? 

Bref, c’est souvent une nécessité du quotidien de couvrir plusieurs conducteurs sur un même véhicule. Et ça, la plupart des assurances l’ont bien compris.

Plusieurs types de contrat selon les formats de prêts

Pour ces questions de la vie courante, de nombreuses assurances et de nombreux constats proposent la condition “Prêt de volant”. Bien sûr, cette clause ne s’applique que sur des prêts de courte durée, avec des membres de la famille. L’assurance vous demandera alors le permis du 2nd conducteur avant de l’autoriser dans la clause. Pour autant, si ces prêts doivent être courts, ils peuvent être aussi récurrents que nécessaires. 

Pour le voir sur votre contrat, vérifiez simplement que la section conducteur exclusif ne soit pas cochée. Nous vous invitons également à regarder la franchise en cas de soucis avec un conducteur autre que le conducteur principal.

Vous pouvez aussi prêter votre véhicules sous d’autres formats. Des formats plus longs, pour des cas d’absence étendue. La question ici est davantage de l’ordre de la confiance. Dans tous les cas, un accident responsable entraînera un malus, qui vous sera attribué. 

Vous pouvez même avoir des franchises à assumer, qui varient. Selon plusieurs critères comme l’âge du conducteur lors de l’accident, son historique avec l’assurance, le fait qu’il apparaisse ou non dans le contrat. Dans le cas d’accident particulièrement, le recours le plus pratique restant celui de la responsabilité civile du conducteur secondaire. Si tant est qu’il puisse la solliciter. 

La nouvelle économie apporte elle aussi son lot de nouveautés. Les solutions collaborative proposent dorénavant des conditions spécifiques. Et ce sont ces plateformes, à l’instar de Blablacar ou Drivy, qui négocient avec leur partenaires des taux avantageux pour les utilisateurs. Bien sûr, ces options vous sont proposées mais vous pouvez les refuser. Le réel intérêt est tarifaire. Leur force de frappe et de négociation grâce au volume d’utilisateurs, garantit une offre individuelle intéressante.

Si vous êtes amenés à souvent prêter votre véhicule, c’est un vrai point à aborder. Car les conditions tarifaires peuvent réellement varier d’une compagnie à l’autre. Et pourquoi pas faire appel à un courtier pour vous accompagner dans la comparaison et la négociation des offres ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *