Les 3 types de stationnement : Savoir distinguer le créneau, l’épi et la bataille 🅿️

Les types de stationnement, on les voit une fois pour le permis et basta. On s’en souvient pour les reste de sa vie. En théorie … En pratique, une piqûre de rappel ne fait pas de mal pour attribuer le bon nom à la bonne manœuvre. D’autant que la manœuvre reste intuitive et mécanique. Mais […]

3 types de stationnement creneau bataille épi

Les types de stationnement, on les voit une fois pour le permis et basta. On s’en souvient pour les reste de sa vie. En théorie … En pratique, une piqûre de rappel ne fait pas de mal pour attribuer le bon nom à la bonne manœuvre. D’autant que la manœuvre reste intuitive et mécanique.

Mais à l’ heure où les législations sur le stationnement évoluent pour faire de nouvelles rentrées dans les caisses. A l’heure où les pistes cyclables essaiment partout dans les villes de France. Et que les places de stationnement sont redessinées.  

Stationnement en bataille, le type de manoeuvre le plus courant

Au supermarché, dans les zones d’activités, sur les aires de repos de l’autoroute. Le stationnement en bataille consiste généralement en un virage à 90° vers la gauche ou la droite. Il peut s’effectuer vers l’avant ou l’arrière. 

L’objectif est de s’arrêter en perpendiculaire à la chaussée. La clé est de braquer son volant au bon moment, pour éviter d’avoir à réajuster ensuite. 

Le créneau, le plus compliqué et sujet aux quolibets

Pour certains, le créneau est plus un exercice de style qu’autre chose. Et pour cause, le créneau est sûrement le plus ardu des 3 types de stationnement.

Il s’agit de se glisser dans la longueur, de manière parallèle au trottoir et à la voie. Généralement, entre deux voitures. La manœuvre requiert un bon tour de main et nécessite un peu de travail pour bien la maîtriser. 

Réussir son créneau les yeux fermés, c’est aussi le must en terme de maîtrise de son véhicule 😎

L’épi, le moins fréquent des 3 types de stationnement

On croise beaucoup plus rarement l’épi. Lui aussi se réalise en avant ou en marche arrière. Toutefois, à la différence de la bataille, l’angle pour se garer est plus léger. Il s’agit généralement d’un virage entre 45 et 75°. 

On le croise particulièrement dans les zones résidentielles ou pavillonnaires, là où le stationnement est gratuit. Les conducteurs considèrent le stationnement en épi comme la plus facile des manœuvres pour se garer.

Avec ça, vous êtes fin prêts pour passer le permis ! Et pour bien distinguer les différents types de stationnement entre eux ! 

Maintenant, ne soyez pas étonnés si vous croisez  un 4ème type de stationnement. Un mélange de freestyle et de négligence particulièrement agaçant ! On le voit très souvent dans les grandes villes mais ça, c’est une autre histoire 😉

4 réflexions sur « Les 3 types de stationnement : Savoir distinguer le créneau, l’épi et la bataille 🅿️ »

  • On parle de stationnement en bataille lorsqu’un vehicule est gare perpendiculairement a la rue. En fonction de la visibilite, le stationnement peut se faire en marche avant ou marche arriere. Maintenant que vous connaissez la theorie, decouvrez toutes nos astuces et nos conseils pratiques pour savoir comment bien se garer en creneau, en bataille ou en epi. A consulter sans hesitation si vous passez votre permis de conduire !

  • Par exemple, si une piste cyclable est situee entre la chaussee et les emplacements de stationnement, il convient de se garer en marche arriere, pour avoir une bonne visibilite lorsqu’on quitte son emplacement, en cas de passage d’un cycliste. N’oublions pas que prendre en compte les autres usagers de la route fait partie de l’evaluation du permis de conduire. Dans ce cas, le stationnement en epi se fait en marche avant, pour suivre le sens de la circulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *