Comment fixer ses plaques d’immatriculation soi même ?

Maintenant que j’ai reçu mes plaques d’immatriculation personnalisées pour ma nouvelle voiture, vient le moment de les poser ! Si certains pensent que ce n’est pas une mince affaire, cela reste franchement accessible. Encore faut il avoir les bons outils sous la main bien sûr. Rappelons que la plaque doit faire la bonne taille, mais […]

Maintenant que j’ai reçu mes plaques d’immatriculation personnalisées pour ma nouvelle voiture, vient le moment de les poser ! Si certains pensent que ce n’est pas une mince affaire, cela reste franchement accessible. Encore faut il avoir les bons outils sous la main bien sûr.

Rappelons que la plaque doit faire la bonne taille, mais surtout ne pas être inclinée au delà de 30 degrés pour rester lisible, et donc homologuée. Après un petit accroc, il est toujours possible de bricoler. 

Un petit coup de coude pour remettre la plaque sur son rivet, peut permettre de tenir quelques courts instants. Mais les premières vibrations feront retomber la plaque.
De la même manière, on peut bricoler avec de la colle pour quelques kilomètres, mais cela ne tiendra pas très longtemps à cause des matières trop lisses et des vibrations.
La moins pire des solutions reste souvent ce bon vieux fil de fer. 

Perceuse et rivets, c’est parti ! 

Mais trêve de bricolage, il faut bien revenir à de vraies solutions durable avec la pose des plaques en bonne et dûe forme. 

  1. La première étape est de s’équiper des bons rivets. Ils font généralement 5 mm, et nous conseillons plutôt les rivets à expansion pour des pare chocs en plastique classique. Si vous passez par Mesplaques.fr, vos rivets de fixation sont offerts.
  2. La seconde est de s’équiper d’une pince à rivet. Vous pouvez l’acheter, ou bien vous la faire prêter. Elle va servir à enclencher les rivets pour fixer la plaque d’immatriculation.
  3. La troisième étape est le perçage de la plaque et du pare choc. Un forêt métal de 5 mm également, comme les rivets, vous sera nécessaire. Pas la peine d’aller très profond, simplement assez pour que le rivet traverse la plaque, le pare choc et le châssis. Pour ce qui est de la plaque, percer les trous sur les extrémités extérieures du numéro d’immatriculation, toujours sur le fond blanc.
  4. La quatrième et dernière étape est la fixation de la plaque. Après avoir alignés les trous de la plaque avec ceux du pare choc, je positionne le rivet dedans. Je presse la pince à rivet. Et clac, le rivet s’enclenche. Je réitère l’opération sur les deux côtés de la plaque, et le tour est joué.

C’est vous dire la simplicité de la pose. Par coquetterie, vous pouvez même couvrir les rivets avec des caches blancs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *