Comment se préparer à peindre sa voiture soi même ?

Comment préparer et peindre sa voiture soi-même ? Pour de nombreux de conducteurs, peindre sa voiture soi même relève du défi. Un défi qu’ils souhaitent relever par goût du travail manuel et de la personnalisation. Un vrai hobby. Pour d’autres, repeindre sa voiture c’est aussi et surtout une solution économique. “Je ne paie pas une […]

peindre sa voiture soi même

Comment préparer et peindre sa voiture soi-même ?

Pour de nombreux de conducteurs, peindre sa voiture soi même relève du défi. Un défi qu’ils souhaitent relever par goût du travail manuel et de la personnalisation. Un vrai hobby. Pour d’autres, repeindre sa voiture c’est aussi et surtout une solution économique. “Je ne paie pas une carrosserie pour le faire, et ma voiture n’est pas immobilisée.”

Chacun ses raisons, mais quelles qu’elles soient, il y a des règles à respecter pour bien de se préparer. Et peindre ou repeindre sa voiture soi même, dans les meilleures conditions. 

Peindre sa voiture soi-même : quelques pré-requis et préparatifs !

Gardons à l’esprit que repeindre son propre véhicule lorsque l’on n’est pas un professionnel, c’est accepter que sa voiture ne soit pas utilisée dans un but commercial, de représentation, et qu’il pourrait être compliqué de la revendre pas la suite. Il s’agit bien d’une démarche personnelle et plutôt récréative, qu’utilitaire.

Pour autant, quelques étapes à suivre s’imposent avant de se lancer dans la peinture d’une voiture

  • D’abord, quel surface souhaite-t-on peindre ? Entre un deux roues, une citadine et une berline, les volumes de peinture et de vernis nécessaire ne seront pas les mêmes.
  • De la même manière, quelle surface du véhicule dois-je repeindre ? Tout le véhicule par coquetterie ? Simplement une aile froissée par un choc ou sur un parking ? Ou une petite rayure ?
  • Enfin, la méthode d’application de la peinture. Pour avoir un résultat professionnel sur des grandes zones, on privilégiera le pistolet. Selon les teintes de vos voitures, vous pourrez aussi utiliser des bombes semi pro. Enfin, pour des retouches ou pour cacher une rayure, le pinceau reste le plus indiqué.

Le travail de préparation du véhicule

Trois grandes étapes concernant le véhicule.

  • Laver la voiture. Inévitable, obligatoire. C’est l’étape qui permet un travail de qualité, en éliminant toutes les saletés et les poussières. C’est aussi l’ultime étape pour sentir la vraie profondeur d’un choc ou d’une rayure. Ce qui nous aidera pour le ponçage.

  • Cacher les zones à risques. Vitres, pare brise, plaques d’immatriculation, tous ces éléments qui ne doivent surtout pas être peints, doivent être cachés. Avec du ruban adhésif ou bien du papier craft.

  • Poncer les zones non régulières, et éliminer les couches de vernis qui empêcheraient la peinture de se fixer sur la carrosserie. Cela permet aussi de lisser la surface pour lui redonner sa régularité initiale. 

Vous êtes maintenant prêts à passer au plus sympa de l’opération : la peinture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *